La grande force de l’Ayurveda : l’évaluation de la capacité digestive

centre leela_formation ayurveda

La grande force de l’Ayurveda : évaluer la capacité digestive et adapter sa nutrition

 

Le pouvoir de la digestion et ses bienfaits sur notre corps

Agni, qui signifie « feu » ou encore «pouvoir de transformation» est un concept central en Ayurveda ; il représente notre capacité digestive, c’est-à-dire notre capacité de digestion, d’assimilation et d’élimination, tant au niveau physiologique que psychique.

Tout ce qui pénètre notre corps (ou notre mental) à besoin d’être traité par une intelligence, un principe de transformation afin qu’il ne soit pas rejeté d’une part, et soit assimilé d’autre part, pour devenir les constituants de notre corps (et de notre mental). Lorsque le feu digestif est équilibré, les aliments et les boissons que nous absorbons sont donc correctement digérés et assimilés, assurant une bonne nutrition pour l’ensemble du corps et pour tous les autres principes de transformation qui gèrent le métabolisme au niveau tissulaire et cellulaire.

Donc, il ne suffit pas d’avoir la meilleure, la plus saine et la plus adaptée des nourritures ou des médecines, encore faut-il qu’elle puisse être digérée par Agni, sous peine de créer des toxines qui vont progressivement affaiblir notre système immunitaire.

 

Etre à l’écoute du « feu digestif »

Agni est également nommé en tant que « feu digestif » : imaginez, dans le fond de votre estomac et dans votre duodénum, un fourneau qui abrite ce feu précieux qui doit donc brûler suffisamment fort, pour permettre la décomposition en molécules assimilables, mais pas trop cependant pour éviter la combustion ou la destruction de tous les éléments nutritifs contenus dans la nourriture.

Dans la perspective ayurvédique d’une nutrition de santé, la composition du contenu des repas ne peut pas se faire sans l’évaluation et la remise en état de la capacité digestive. C’est pour cela que dans toute approche thérapeutique, l’état de l’Agni sera toujours le premier aspect à prendre en considération.

Tous les signes de dysfonctionnements digestifs que nous considérons comme communs ou bénins tels qu’un faible appétit, une digestion lente, la présence de gaz, ballonnements, brûlures digestives ou reflux, ou encore la constipation sont donc pris très au sérieux comme autant d’indices d’une fonction digestive déséquilibrée, qui est la porte ouverte à la maladie.

 

Problèmes liés à la digestion : causes et solutions

Ces déséquilibres vont créer des toxines, ou Ama, qui, si la cause n’en est pas corrigée, s’accumuleront d’abord dans le tube digestif puis migreront ensuite dans la circulation sanguine, pour finir par s’installer dans les tissus du corps, affaiblissant ainsi notre système immunitaire et créant des maladies.

centre leela_formation ayurveda

Ama est une substance très collante qui va congestionner les canaux du corps et affecter la bonne circulation de notre force vitale, sous la forme des trois doshas qui ne pourront plus assurer correctement leurs rôles respectifs.

Notre constitution va également conditionner notre capacité digestive :

– les personnes dont la constitution est dominée par Vata ont un Agni plutôt irrégulier, tantôt faible tantôt plus fort, variable, qui aura besoin d’être soutenu en permanence ;

– les personnes de type Pitta ont un Agni fort, leur permettant de consommer et digérer de plus grandes quantités de nourriture et d’avoir une sensation de faim régulière ;

– et les personnes dominées par Kapha, ont un agni plus lent, qui devra être renforcé sous peine de stagnation, mais constant.

 

 

Découvrir toutes nos formations Découvrir le centre Leela, centre de formation en Ayurveda   Contacter le centre Leela